La première conférence nationale sur le dépôt de garantie s'est tenue à Rome

La première conférence nationale sur la consigne des emballages jetables pour liquides alimentaires s'est tenue le 7 juin, animée par les associations et organismes de la campagne “A buon Rendere – Molto più di un Vuoto”, promue par l'Associazione Comuni Virtuosi. La ville métropolitaine de Turin a immédiatement rejoint la campagne, qui est mise en place de manière proactive dans le but de faciliter et d'accélérer l'adoption d'un système de consignation (Deposit Return Sistem - DRS) au niveau national.

L'objectif de la conférence ressort clairement du titre : « Aligner l'Italie sur les expériences européennes pour maximiser la circularité des ressources ». Au niveau européen, en effet, 13 pays disposent déjà d'un système de dépôt de garantie, tandis que 10 autres ont défini le cadre réglementaire et/ou préparé une date d'entrée en vigueur du système dans les 3 prochaines années. Ces expériences démontrent l'efficacité et l'efficience de ce système, c'est pourquoi tous ceux qui participent à la campagne reconnaissent l'importance et la nécessité de mettre en place un DRS. L'objectif est d'augmenter l'interception des déchets recyclables (en évitant qu'ils ne soient jetés à tort dans la poubelle non triée), d'améliorer le recyclage des matières premières importantes et de plus en plus rares, et ainsi de réduire la dépendance aux matières premières vierges.

Parmi les différentes interventions qui ont eu lieu, on distingue notamment :

  • la contextualisation du système réglementaire européen, donnée par différents intervenants nationaux et internationaux. Enzo Favoino a souligné comment la nouvelle directive-cadre européenne entraîne un changement substantiel des règles du jeu. Les producteurs d'emballages seront en effet responsables de la prise en charge intégrale des coûts de gestion de la fin de vie des emballages, qui incluent également l'évacuation des déchets de l'espace public, jusqu'à présent à la charge des administrations publiques. L'adoption d'un DRS présente donc également un grand intérêt pour les producteurs, étant la méthode la plus efficace pour lutter contre ce que l'on appelle le littering ;
  • la présentation de Clarissa Morawski, fondatrice et CEO de Reloop Platform (partenaire international de la campagne), qui a illustré les éléments essentiels et fondamentaux pour un DRS ;
  • les précieux témoignages du DRS suédois (actif depuis 1984) et lituanien (né en 2016).

Un aspect important, souligné par la coordinatrice de la campagne "A Buon Rendere" Silvia Ricci (Associazione Comuni Virtuosi), est l'utilité d'occasions comme celle-ci pour mettre en contact les différents acteurs et opérateurs du secteur : en effet, on remarque l'importance de la communication et le partage d'informations ainsi que de données. La création d'un réseau permettant un échange entre les différents acteurs impliqués est indispensable à la fois pour accélérer l'adoption d'un système de cautionnement, mais aussi pour que celui-ci soit structuré au mieux.

La vidéo de l'événement divisé en trois parties est disponible sur la chaîne youtube de la campagne :

Pour plus d'informations :

“Recuperare bottiglie e lattine con il Deposito Cauzionale aiuta l’economia e l’ambiente” (Associazione Comuni Virtuosi)

“A buon rendere” campagne contre la dispersion des contenants jetable (beataladifferenziata.it)

Data